Imaginons Lieusaint

Jardin avenue René Cassin

La 1ere réunion a bien eu lieu en présence de 12 habitants de Lieusaint, venant de différentes parties de la ville :
-          Rue du bois du Bray
-          Avenue René Cassin
-          Rue la Grande ferme
-          Place du colombier
-          Boulevard Olympe de Gouges.
 
Dès le départ le groupe s’est constitué avec une envie commune celle de faire des choses ensemble même  si chacun est venu avec son histoire : "Je n’ai jamais eu de jardin, et j’ai l’espoir dans avoir un jour, Je viens de la campagne et cela me manque, mes parents ont toujours eu un potager j’aimais surtout venir récolter désormais j’ai envie de cultiver, je n’ai jamais eu de potager alors j’ai créé un jardin qui a envahi mon balcon…."

 

Cette première réunion  avait pour objectif de demander au groupe d’investir leur imaginaire, leurs souhaits de ce que pourrait être selon eux ce jardin collectif en plein cœur de l’éco-quartier, mais aussi d’identifier les freins et les moyens de les surmonter. Pari réussi puisque le groupe a été riche en idées, suggestions, propositions, dans une ambiance très chaleureuse, bienveillante. Vous pouvez retrouver le résultat de toutes ces réflexions ici !



Le 9 décembre, une deuxième rencontre a eu lieu. La réunion a démarré par un repérage des lieux, ce qui a permis aux participants de se projeter, et de répondre à l’objectif du temps d’animation au retour de la visite :  celui de réaliser un projet d’aménagement du futur jardin. Plan à l’appui avec crayons, gommettes, feutres et imagination, 3 groupes se sont constitués et ont proposé au bout de la séance leur projet de jardin. Ainsi, 3 propositions ont été écrites (objectifs du jardin, les différents espaces et leur destination, les modalités de partage, les petits aménagements etc..) et dessinées. Si le travail est loin d’être abouti, à ce stade du travail réalisé les idées sont encourageantes et répondent bien à l’enjeu de définir un projet commun dans lequel les souhaits individuels peuvent s’exprimer.



Le 13 janvier a constitué une étape clé dans l’avancement du projet collectif. En effet, si des valeurs communes ont émergé à l’occasion des 2 précédentes réunions (des espaces/moments de partage, un zone centrale à partager), il fallait garder à l’idée que l’enjeu est de faire jardiner ensemble  et en conscience.
Dans cette perspective, Alain Divo de la société Ecoterra et Pierre Galinou, directeur de la Maison de l’environnement sont venus pour :

  • Enrichir la réflexion commune en apportant des éléments d’information pour mieux connaître la matière 1ère qui sera le socle du projet : la terre et sa fertilisation
  • Aider le groupe à prendre de la hauteur sur les pratiques culturales (retournement de la terre, désherbages, etc…) et les modes de fonctionnement communément pratiqués (chacun cultivant sa parcelle). 
L’intervention De Alain Divo a été détonante alertant chacun sur les préjugés dont il fallait se méfier tout en rappelant aux jardiniers l’importance d’observer la terre qui se trouve sous ses pieds et de respecter « ses messages »
  • Une « mauvaise » herbe est un bon indicateur de la nature du sol, et du mode de fonctionnement du jardinier (de ses bonnes ou mauvaises pratiques)
  • Pas besoin de ramener de la terre, il suffit d’appliquer les bonnes techniques pour la préserver et la fertiliser, étape déterminante pour obtenir de vrais résultats (la place des insectes, le mécanisme humus et symbiose microbienne…)
  • Ne jamais laisser un sol à nu
  • Il faut s’adapter au sol, chaque milieu est spécifique et trouve les techniques qui lui sont adaptées.


De nombreux conseils ont pu également être délivrés comme la possibilité de créer un jardin sans besoin d’arroser, ou encore l’intérêt de travailler en économie circulaire  (jardin propre, à l’échelle de la ville)
En conclusion, le maitre mot de la soirée à été de « Penser environnemental et social et se délester des anciennes techniques ».
Autrement dit, l’Enjeu du groupe est de :
  • Ne pas perdre de vue ce que le groupe souhaite partager
  • Montrer qu’il est possible de faire autrement
  • Quelle histoire « le groupe » veut raconter
Et le groupe s’est ainsi affairé à raconter plusieurs histoires en appui de croquis :
C’est finalement un parcours où se concentrent plusieurs univers :
  • un lieu d’expérimentation de pratiques de culture que chacun (tous les habitants) pourra observer et reproduire chez soi s’il le souhaite,
  • un lieu d’apprentissage où l’on va pouvoir venir puiser, découvrir et apprendre à jardiner
  • un laboratoire vivant où se rencontrent différents milieux du végétal et de  l’animal,  un germe de vie où viendront chanter les oiseux, se développer les libellules, pousser fleurs qui nourrissent et protègent d’autres fleurs…. 


Prochaine étape 
Après le temps de la réflexion, place à la mise en œuvre ! En effet, il est désormais nécessaire de se rendre sur le terrain pour commencer à travailler.
Alors rendez-vous le 5 mars à partir de 14h pour préparer le sol : plusieurs démarches sont d’ici là prévues comme recouvrir une partie du sol (cartons, paille, broyat..) y planter des pommes de terres pour aérer la terre, mais aussi préparer des plants de fleurs en attendant le bon moment pour les planter dans le sol, lister les outillages nécessaires, etc…
Gants et bottes seront les bienvenus !
Jeudi 10 mars : temps de travail pour planifier les prochaines étapes à venir et commencer à poser les modalités de fonctionnement (Règlement intérieur, planning d'entretien etc...). Lieu : salle du bois du Bray, 7 rue du bois du Bray.



 

 


Accueil | Mentions légales